mais pas top

Publié le par June Prune

Bon ben voila, j'ai pas travaillé autant que j'aurais voulu, et surtout autant que j'aurais dû.
Je commence donc cette période pas tout à fait zen. Et surtout, je ne dois pas compter sur les prochaines vacances, car sur 15 jours, je vais travailler 10 jours en tant que formatrice BAFA, et le reste me servira à me reposer.
Je ne sais pas si, un jour, j'arriverai à ne travailler pour le lycée que du lundi au vendredi (entre 40 et 50 heures, cela me paraît correct) et à réserver mes samedis, dimanches, jours fériés, pour mes amis, du repos...
Actuellement, ce qui m'empêche de boucler mes 40-50 heures dans la semaine, c'est qu'autour des heures de cours, il y a ces moments perdus en salle des profs (quand il n'y a pas une seule autre salle de libre pour aller bosser dans le silence, ou parce que la salle des profs est le seul endroit informatisé) à essayer de se concentrer quand on est la seule à bosser, et il y a ces moments où on fait le vide sur l'heure de cours passée pour réussir la transition vers un travail silencieux seul avec un crayon ou un clavier. En fait, je dirais qu'après quelques heures de cours, on a besoin du même repos que le comédien après une représentation théâtrale.

Cela dit, "ce qui est fait est très bien", comme je l'écris souvent en haut des contrôles à côté d'une note pas géniale mais correcte quand même.
Je ne suis pas en retard sur la plupart de mes progressions annuelles, à part en Troisième, mais c'est rattrapable. J'ai concocté de bien jolis contrôles, j'ai écrit de mignonnes petites corrections à divers devoirs et contrôles, j'ai corrigé des copies adorables et d'autres moins, j'ai écrit de magnifiques cours à remplir ou pas, à distribuer ou pas... Tout ça, ça se photocopie. Arrivée 30 minutes plus tôt au lycée ce matin, en espérant que ça fonctionnera, je croise les doigts. Je suis photocopieuse-superstitieuse : si ça marche, je passerai une bonne semaine...


Mellow Yellow, j'y veux tout. (Je croyais que j'avais pas de goûts de luxe. Bon ben ça dépend.) 13 rue des Canettes 75006


Des mots pour ceux qui n'auront pas de môme, Jérome.

Commenter cet article

Philémon 05/01/2010 09:22


Mon père m'a souvent parlé de son professeur de dogmatique à la fac de Théologie, qui a chaque fois qu'un étudiant séchait lamentablement disait d'un ton sec : Jusqu'à présent, vous n'avez rien dit
de faux !


June Prune 05/01/2010 22:47


ooh mais non je ne suis pas comme ça... !


ninamasina 04/01/2010 23:26


:)


Mathieu L. 04/01/2010 11:33


Ah, la saine angoisse de la reprise...

En tout cas, il y a un truc que je ne fais plus : prendre des copies pendant les vacances. Je fais ça en dehors. Durant les vacances, je ne fais que préparer des cours, pas autre chose. C'est tout
de même plus épanouissant.


June Prune 04/01/2010 22:59


pas très épanouissant effectivement ;-)
En fait ça dépend, quand je pars, emporter des copies, c'est plus pratique qu'un ordinateur et plein de livres... et puis bon, l'ennui des corrections est compensé par l'intérêt du voyage !