livre

Publié le par June Prune

J'aime la ville de Montreuil. Je ne la connais pas beaucoup, mais j'y ai toujours passé de bons moments.
Ma première formation pour devenir formatrice d'animateurs de colo s'est passée à Montreuil. Quatre jours où on a fait le tour des restos du quartier de la mairie, cuisines du bout du monde partagée avec d'autres formateurs, autour de conversations passionnantes, aussi diverses que les gender fuckers ou les séjours des directeurs de colo aux urgences quand ils accompagnent des enfants, en passant par les origines de l'éducation populaire. Quatre jours où on a visité certains des fameux ateliers d'artistes de la ville, et où on a assisté à une séance de cinéma au Méliès.

Je suis sûre d'aller à Montreuil au moins une fois par an. Je ne raterais le salon du livre de jeunesse sous aucun prétexte. Encore un samedi où je me suis levée aux aurores, et ça n'a pas été facile ! Faut le vouloir, et je le voulais !
Cette année, j'ai encore été impressionnée par les livres (les œuvres) de Bruno Munari ou de Katsumi Komagata, j'ai eu un vrai coup de c œur pour La Vague de Suzy Lee, je me suis encore amusée à parcourir quelques Tana Hoban, j'ai découvert Kitty Crowther, j'ai lu Petit bleu et petit jaune en italien,  Max et les Maximonstres en italien (Nel paese dei mostri selvaggi... rien ne vaut le poétique Where the wild things are, mais la traduction italienne est tellement meilleure que le titre français !), j'ai passé (presque) des heures à observer les chiffres et les lettres au fil des pages d'Anne Bertier... et j'en oublie !
Je découvre encore les grands classiques de la littérature jeunesse. Alors c'est un bonheur. Mais quand on regarde bien, il y a très peu de nouveautés remarquables chez MeMo ou Les Trois Ourses (qui n'étaient même pas au salon...). C'est bien triste. Je suis très loin du milieu de l'édition ou de l'édition jeunesse. Mais je me demande quand même ce qui lui arrive, à l'édition.


Qu'avons-nous vu sinon les vagues.

Commenter cet article

Philémon 01/12/2009 10:15


Dire que j'ai cherché d'où venait cette phrase que je connaissais ;0)
Va falloir que je me repose, moi. Vous avez aimé ce couple ?


June Prune 03/12/2009 08:09


oui ! je les trouve touchants


Philémon 30/11/2009 22:38


Je n'y vais plus depuis que mes petits sont grands ;0)
Mais j'y ai passé de bons moments...
J'y retournerai peut-être dès l'année prochaine avec ma petite-fille, mais elle est encore petite, même si elle adore les livres.
Moi, ma référence de toujours, que j'achète pour offrir ou pour garder dans ma bibliothèque, c'est Claude Ponti. J'adore son univers déjanté ;0)


June Prune 30/11/2009 23:42


J'aime beaucoup Ponti aussi.
Au fait merci pour la petite phrase que j'ai piquée dans le monde de Philémon !


Clo' 30/11/2009 09:44


Moi aussi j'y étais samedi, au Salon du Livre ! Qui sait, on s'est peut être croisées sans le savoir ?

A Montreuil, il y a aussi les Puces. Perso, j'adore l'ambiance. Mais ce que j'aime moins, c'est la longue rue avec des gens qui vendent des chaussures orphelines et des réveils qui ne marchent pas,
avec leur marchandise étalée sur un drap au sol.


June Prune 30/11/2009 23:36


oh oui, les puces ! mais bien sûr !
Les gens dans la longue rue nous montrent à quel point notre société peut exclure... Et moi j'en déduis que mon bulletin de vote (et quelques actions par-ci par-là) est toujours plus utile