karl

Publié le par June Prune

Le travail est une aliénation. On l'oublie trop souvent.

(qui a cru que j'allais parler de fringues ? avouez !)

Si je n'avais pas que ma force de travail pour vivre, je ne travaillerais pas.

Je ferais ce qui me plaît. La même chose que maintenant, peut-être. Car j'ai la chance incroyable d'exercer un métier motivant, stimulant, utile à la société, et qui m'intéresse. Mais je pourrais n'importe quand démissionner, prendre une année ou une décennie sabbatique, ou un temps partiel. Et donc prof de math ne serait plus un travail, mais une de mes activités, au même titre que mes sorties ou mes voyages, ou même un engagement, comme ma vie associative. Et ça, ça change tout, c'est un vrai luxe.

Après avoir cité Marx, je peux bien citer un des gamins friqués de G*ssip Girl... dans le même esprit, mais à propos des études supérieures : For people like us college is just an accessory like a Malawi baby, or a poodle.

 

Musique !

Mercredi 27 octobre : Dorothée Daniel, La vie en face

Vendredi 29 octobre : j'ai triché ! Ce n'est pas une phrase de chanson, mais le titre d'un album que je n'ai pas réussi à caser dans la liste des quinze qui collent à la peau. Ce n'est pas forcément un de mes albums préférés, même si je l'aime beaucoup, mais il me colle à la peau grâce à son titre à rallonge, absurde, rythmé, que j'adore slammer en boucle sous la douche.

Novembre : la petite phrase est tirée de la chanson du jour

Mardi 7 décembre : Britney Spears, Womanizer

Lundi 13 décembre : Hindi Zahra, Beautiful tango

 

 

Come to the place where the skin speaks.

Commenter cet article

Philémon 16/12/2010 22:33


Le travail rend malade, c'est pour cela qu'on a créé la Médecine du Travail :D
Heureusement que bientôt, je vais en être débarrassé !


June Prune 17/12/2010 20:16



Vous avez bien de la chance. Je ne suis même pas sûre que ça m'arrive un jour, ça.



Clo' 13/12/2010 13:53


Oui, moi j'avoue, j'ai tout de suite pensé au grand Karl L :)


June Prune 15/12/2010 17:43



Oh Clo', you're so shallow ! (mais bon moi
aussi sinon mon titre, ça aurait plutôt été "marx" ou même "brothers")