cœur

Publié le par June Prune

C'est le centième article ! Je me disais que j'allais faire quelque chose de spécial, mais je manque cruellement d'imagination. Alors voilà, je vais juste dire que je suis heureuse, et que je n'aurais jamais pu imaginer que j'allais être capable d'écrire autant. D'écrire tout court, déjà.

En revanche, je n'avais aucun doute sur ma capacité à citer une phrase de chanson à la fin de chacun de mes articles, une chanson différente à chaque fois, et presque un musicien différent à chaque fois.

En ce qui concerne les bonnes adresses, je savais bien que je ne continuerais pas forcément très longtemps. Donc j'arrête pour l'instant. Vous avez déjà un bon "guide de Paris (et au-delà) vu par une prof de math".

Quoiqu'il en soit, merci, mes chers lecteurs, qui m'étonnez encore à venir me lire si régulièrement. Vous n'êtes pas des millions, mais vous êtes là, et je vous en remercie !

 

J'ai vu le deuxième conte politique de Franck Lepage et de la Scop Le Pavé, coopérative d'Éducation Populaire. Inculture(s) 1 m'avait déjà fait le plus grand bien. Une histoire de l'Éducation Populaire ("Ils n'en ont pas voulu."), une histoire de parapente, de l'impertinence, un vrai plaisir.

Inculture(s) 2, c'est toujours du parapente, toujours l'Éducation, mais Nationale, cette fois-ci. Ça m'a presque fait fermer ce blog... Franck Lepage dit tout, et moi je n'ai plus rien de nouveau à raconter. Bon, en fait, il lance des pistes de réflexion, pistes que je vais probablement avoir envie d'emprunter ces prochaines semaines.

Par exemple, il affirme qu'"une pédagogie qui consiste à comprendre, plutôt qu'à apprendre par cœur, elle favorise les riches". Non non non ne partez pas, ne tombez pas dans le piège, réfléchissez un peu avant de crier au scandale éducatif, et allez écouter ce conte politique passionnant. Et vous reviendrez après me dire ce que vous pensez du par coeur. Et en plus vous y apprendrez le parapente.

 

 

Moi qui ne crains pas les peines cruelles, je ne vivrai point sans souffrir un jour.

Commenter cet article

Swan' 10/04/2010 01:26


Tu vas pas me croire.
Avant-hier, on prépare un exercice langue de bois avec une amie, qui me dit brusquement "tu connais Franck Lepage ??".
Et là j'étais sur le cul, alors on est allées regarder "Inculture(s) 1" grâce à ton lien, on a ri comme des folles.
Hier on est passées à l'oral en mode "porte parole du quai d'orsay à propos du désarmement nucléaire" et le prof a dit que c'était génial. Franck Lepage, je t'aime.


June Prune 10/04/2010 11:48



trop biennnn !


Allez, maintenant, c'est Inculture(s) 2 !



Philémon 06/04/2010 23:38


J'ai oublié, bravo et merci de votre constance pour ce centième.


Philémon 06/04/2010 23:36


Et pourquoi la pédagogie, ça ne serait pas surprendre ?
Aujourd'hui, on manque cruellement de rêves, de surprises, d'envie, de désir...
J'irai lire Franck Lepage, même si mon militantisme éducatif est derrière moi. Et Dieu merci, ma fille a repris le flambeau ;o)
Je suis d'accord pour le par coeur (moi je dis le réflexe), dans la mesure où celà libère l'esprit pour se pencher sur l'essentiel.
J'ai souvent rêvé, lorsque j'étais luthier, du geste parfait, enlever le juste copeau de bois pour ne pas avoir à revenir sur le métier... Mais ça ne s'explique pas, c'est quand on a parfaitement
compris et assimilé la finalité du geste qu'on peut le dépasser. Pas simple, n'est-ce-pas ?
Sinon, tout à fait hors sujet, Allan Stocker Memorial Club ce vendredi dans le 18ème.


June Prune 07/04/2010 18:28



"le réflexe", c'est vrai que c'est bien mieux ! Moi je pense au piano quand il fallait que les doigts aient appris le mouvement, que la mémoire musculaire soit créée pour enfin pouvoir "jouer".


Aïe vous allez dire que je le fais exprès, mais vendredi, je peux pas, dommage



Océane 06/04/2010 20:04


Je suis un peu d'accord avec la phrase sur la pédagogie. je pense qu'on doit "armer" d'abord nos enfants, avec du par coeur et des bases solides, et puis ils auront la capacité de réfléchir.

Joyeux centième billet :)


June Prune 06/04/2010 23:17



merci !


L'idéal, c'est quand même les deux à la fois, apprendre et comprendre, mais il faut vraiment écouter ce qu'en dit Franck Lepage.