coccinelle

Publié le par June Prune

Pendant que je ne suis pas là (mais pas où, en fait ?), une réponse de Coccinelle à la chaîne sur la formation des enseignants.
La bonne adresse du jour reviendra en même temps que moi.
La phrase de fin n'est pas tout à fait tirée d'une chanson...



  1. Un « bon prof » en 5 mots…

(à l’) Ecoute

Confiance (donner, faire, digne de)

Motivation/Disponibilité

Référent

Juste

 

 

Respect (être respecté et respecter)

Désolée, je ne peux pas respecter les 5 mots hihihi… Je rajouterais encore qu’un bon prof, c’est un prof qui sait aussi mettre un ptit grain de folie dans son cours, faire de son cours un cours qui sort de l’ordinaire,un cours où on n'exige pas des élèves de rester 55 minutes assis sur leur chaise, attentif de la 1ère à la dernière minute sans bouger et assidu sur les notes à prendre ou les questions à poser...
Le tout, en sachant conserver son autorité et transmettre sa discipline ( et pourquoi pas, transmettre à ses élèves son goût pour la discipline) aux élèves.


  1. Ce que les profs devraient apprendre…

- Comme June Prune, je pense que le BAFA pourrait apporter un plus à la formation enseignante… voir l’enfant pas seulement d’un point de vue scolaire, mais d’un point de vue humain aussi, individuel, afin de respecter davantage son rythme de vie… et pour l’aspect ludique, aussi…

- Dans le même esprit de considération de l’être humain qu’est l’enfant, plutôt que la simple « étiquette » d’élève, un prof devrait éliminer pour de bon de son vocabulaire la phrase « c’est moi le prof, c’est moi qui sais »… Un prof devrait aussi apprendre à apprendre davantage de ses élèves… Envisager la transmission des savoirs dans les deux sens et non pas en sens unique…

 

  1. Pour faire un prof… ce qui s’apprend… ce qui ne s’apprend pas…

- Etre préparé à se retrouver face à une classe plus difficile… apprendre l’autorité… je pense que ces deux choses devraient davantage s’apprendre en formation initiale… avant d’être confronté aux difficultés,  et de galérer pour arriver, ce n'est q'un exemple, à garder tous ses élèves assis pendant l'heure...

- Après, tout s’apprend petit à petit, avec l’expérience…

- Une chose qui ne s’apprend pas : la passion/ l’amour de son métier… Si la petite flamme n’est pas là et vraiment là lorsqu’on choisit d’être prof, je ne vois pas trop comment on peut « durer » 40 (41 ? 42 ? 45 ???? hihihi) années…







Tu sais les gosses seront jamais prêts. Faudra les faire répéter dimanche matin.

Commenter cet article