céline

Publié le par June Prune

Pendant que je ne suis pas là (mais pas où, en fait ?), une réponse de Céline à la chaîne sur la formation des enseignants.
La bonne adresse du jour reviendra en même temps que moi.
La phrase de fin n'est pas tout à fait tirée d'une chanson...



Un bon prof c'est...

...difficile à définir.
Surtout en 5 mots (merci
Coccinelle !!)

Après y avoir bien réfléchis, je vais dire:

- une pédagogie bien pensée: ne pas donner n'importe quoi aux enfants (dans mon cas les 2ans et demi - 6ans) et savoir dans quel but on leur propose tel jeu ou telle activité. Ca paraît logique mais ça ne l'est pas toujours pour tout le monde.
- la maîtrise de soi: face à certains parents ou certains enfants qui dès leur plus jeune âge n'ont déjà plus de respect de l'adulte. Face aux parents qui veulent vous donner des leçons alors qu'ils sont incapables de s'occuper correctement de leurs enfants, de leur donner amour et affection.
- un lein affectif: entre la maison et l'école, car il n'est pas toujours évident pour un tout petit d'être loin de chez lui.
Et hélas, parfois, nous sommes le lien affectif que l'enfant n'a pas à a maison. Alors, bien plus que lui apprendre à compter ou à lire, notre mission est de lui offrir soutien et affection.
- la passion: je crois qu'il faut vraiment être passionné par ce boulot pour le faire efficacement parce que quoiqu'en disent certaines personnes (les instit ne foutent rien, sont toujours en congé et finissent à 15h15), c'est une vraie vocation et nous sommes parfois confrontés à des situations périlleuses voire cocasses.
- un comportement irréprochable: car sachez-le, ces chères têtes blondes sont de vraies éponges et copient le moindre de vos gestes ou la moindre de vos paroles alors interdit de mettre son doigt dans son nez, de coller sa chique sous sa chaise ou de dire le moindre gros mot.






Soyez pas triste, Monsieur Maxence, des filles après tout, il y en a plein les magasins.

Commenter cet article